menu close menu
interligne
interligne
Facebook Boucheries André Instagram Boucheries André Youtube Boucheries André
Site Boucherie André
Contacter Boucheries André
Inscription newsletter Boucheries André
menu Boucheries André, du pré à l'assiette
menu Boucheries André, du pré à l'assiette

Panini, wrap, bagel, croque-monsieur… Des sandwiches à croquer !

Partenaires
15 septembre 2014

C’est la nourriture la plus prisée des gens pressés. L’en-cas le plus pratique à transporter. Que ce soit en France, aux Etats-Unis, ici et ailleurs, le sandwich s’arrache et s’englouti sur le pouce entre midi et deux. Si le jambon-beurre est toujours aussi désiré, il existe de nombreuses recettes originales et méconnues pour se régaler. Parce que manger vite et bien n’est pas mission impossible ! La preuve par  5 (sandwiches !).

banh mi

Crédit photo : cherrylet

Des origines légendaires

Il tire son nom d’un éminent et diplomate Britannique, John Montagu, 4ème comte de Sandwich. Pour faire gagner du temps à cet homme pressé, un domestique lui aurait préparé un pain garni de viande froide avec du fromage et des concombres. En 1765, le sandwich était né !

Le croque-monsieur

Commençons par le plus frenchy de la bande. Si les gourmets se l’arrachent, c’est avant tout pour son étonnante simplicité et sa cuisson toastée. Traditionnellement, le croque-monsieur est composé de deux tranches de pain de mie, de jambon blanc et d’emmental. Mais pourquoi ce nom ? Monsieur est né en 1910, dans un café parisien, boulevard des capucines. Selon la légende, le patron du bistrot avait une sordide réputation de cannibale. Il servit ce plat à un client qui le questionna sur l’origine de la viande. Un brin farceur, le tenancier répondit par une boutade «  De la viande de monsieur, évidemment ! ». Depuis, notre croque-monsieur a rencontré sa croque-madame (une version avec un œuf au plat), mais ça, c’est une autre histoire !

Le banh mi

Vous en avez assez des triangles de pain de mie insipides ? C’est le moment de réveiller vos papilles et de découvrir le jambon-beurre asiatique : le banh mi. Son nom signifie littéralement pain en vietnamien. La recette de son succès ? Un voyage exotique à la sauce franco-vietnamienne. Son petit plus ? Sa finesse et son croquant. Composé de crudités variées, il est enlacé par une baguette croustillante, héritage de l’époque coloniale française en Indochine. Dans sa version carnivore, on le retrouve accompagné de différents types de viande comme le bœuf, le porc ou le poulet grillé. La touche finale : quelques feuilles de coriandre pour parfumer le tout.

Le panini

Poursuivons avec le latin de la troupe. Son nom, « panino », signifie sandwich. Moins macho que ce que l’on pourrait penser avec son pain gominé à l’huile d’olive, il est bourré de charme et fleure bon le soleil dans sa version classique tomate mozzarella. Fidèle à lui-même, il sait séduire le plus grand nombre et s’agrémente selon les préférences : fromages, viandes, légumes… Et si vous avez envie d’un petit quatre heures, succombez à la version sucrée avec de la pâte à tartiner.

Le bagel

Vous le pensiez américain ? Détrompez-vous. Une idée ? Vous avez un trou ? Le bagel aussi d’ailleurs ! Ce délicieux sandwich a des origines plus ou moins floues. Il nous viendrait de l’Europe de l’est. Le trio Allemagne, Pologne et Autriche se partage son histoire, une véritable success story. En 1683, le roi Jean III Sobieski de Pologne-Lituanie a vaincu l’assaut turc qui menaçait la ville de Vienne en Autriche. Pour lui rendre hommage et le remercier, un boulanger viennois imagina un pain : le bagel. Facétieux, l’artisan donna à sa pâte une forme de cercle avec un trou en son centre, représentant l’étrier du cavalier triomphant. Et devinez quoi, étrier se dit « bügel » en allemand.

Le wrap

Il arrive parfois que l’on se fasse rouler, mais quand c’est de cette manière, on ne peut qu’adorer. Wrap signifie « envelopper » en anglais. Ce sandwich, devenu très tendance ces dernières années, se consomme généralement froid. Composé de viande et agrémenté de légumes, il fait rougir les tomates et rend la laitue verte de jalousie lorsqu’il séduit toute sa garniture en l’enveloppant dans sa délicate galette.

Hot-dog, burrito, pan bagnat, pita… il vous reste bien d’autres délices à découvrir. Il ne tient qu’à vous de vous en payer une bonne tranche !