menu close menu
interligne
interligne
Facebook Boucheries André Instagram Boucheries André Youtube Boucheries André
Site Boucherie André
Contacter Boucheries André
Inscription newsletter Boucheries André
menu Boucheries André, du pré à l'assiette
menu Boucheries André, du pré à l'assiette

Les dessous d’un plat : le croque-monsieur

Partenaires
12 mai 2015

Le croque-monsieur, ou croque pour les intimes, est un incontournable des cartes de bistrots à la française. D’une simplicité enfantine à préparer, il est le compagnon parfait d’un repas à la maison placé sous le signe de la convivialité. Mesdames et Messieurs, réunissez tous vos amis et à vos croques, prêts, mangez !

boucheries-andre-histoire-croque-monsieur

Photo : © flickr CC – gail_thepinkpeppercorn

Histoire

On le croise dans le monde entier, on lui connaît même quelques cousins éloignés tels que le grilled-cheese américain ou le croque gallois, mais c’est bien en France que le croque-monsieur a été créé. Comme bon nombre de plats classiques, plusieurs « légendes » entourent son histoire et notamment son nom quelque peu… surprenant. La théorie la plus répandue nous fait remonter en 1910, boulevard des Capucines à Paris, dans un bistrot tenu par un dénommé Michel Lunarca. Un jour, alors qu’il ne lui restait plus de baguette, le bistrotier décida de la remplacer par du pain de mie pour confectionner ses sandwichs. Lorsque ses clients lui demandèrent ce que contenait cette nouvelle spécialité, il aurait répondu avec beaucoup d’humour : « de la viande de Monsieur ».  Le croque-monsieur était né.

La recette

Dans sa version traditionnelle, le croque-monsieur se compose de deux tranches de pain de mie renfermant simplement du jambon et du fromage, le tout saisi au four ou entre deux plaques. Agrémenté d’un œuf à cheval sur le dessus, il se transforme alors en un ravissant « croque-madame ». Pour pousser le vice de la gourmandise encore plus loin, certains enrichissent leur croque-monsieur d’une sauce Mornay ou de béchamel, ou d’une poignée supplémentaire de gruyère râpé pour l’effet gratiné.

Variantes

Le plus délicieux avec le croque-monsieur, c’est qu’il offre des possibilités infinies et ses variantes sont aussi nombreuses qu’il existe de goûts et de couleurs ! Il se fait auvergnat avec de la fourme d’Ambert, norvégien avec quelques tranches de saumon, ou même hawaïen si on l’agrémente d’ananas pour un mariage sucré-salé. Si l’inspiration vous manque, ouvrez votre frigo et composez avec les restes ! Variez les viandes (jambon, poulet), les légumes (tomates, champignons, courgettes…), les sauces (béchamel, tomate, moutarde), les fromages (emmental, comté, chèvre) et pourquoi pas le pain (de mie, campagnard, aux graines)… Vous vous régalerez en toute saison.  Et pourquoi ne pas croquer monsieur à l’heure du dessert ? Quelques rondelles de fruits, du chocolat… la gourmandise atteindra des sommets.