menu close menu
interligne
interligne
Facebook Boucheries André Instagram Boucheries André Youtube Boucheries André
Site Boucherie André
Contacter Boucheries André
Inscription newsletter Boucheries André
menu Boucheries André, du pré à l'assiette
menu Boucheries André, du pré à l'assiette

Le carpaccio : histoire de s’en payer une tranche !

Partenaires
22 avril 2014

Au fil du temps, ce mets finement préparé est devenu un classique incontournable s’affichant à la carte de nombreux restaurants, et pas seulement italiens. Vous êtes-vous déjà demandé quelle était son origine ? Né dans la région du Piémont en Italie, on aurait tendance à croire que « carpaccio » est la traduction littérale de « bœuf » ou bien de « viande crue ». Et pourtant, rien à voir ! Plongeons-nous dans une petite tranche d’histoire… pour le moins insolite !

boucheries-andre-carpaccio

Nous sommes en 1950. La scène se passe au Harry’s Bar, dans la jolie Calle Vallaresso à Venise. A la demande d’une comtesse ayant interdiction de manger de la viande cuite, Giuseppe Cipriani, le chef du restaurant où elle se trouvait, imagina une recette composée de fines tranches de bœuf.

A cette même période, une exposition de l’artiste du mouvement Renaissance, Vittore Carpaccio, faisait grand bruit. Les tons rouges de ses peintures inspirèrent le chef cuisinier qui nomma alors son plat « carpaccio de bœuf ! ».

Aujourd’hui, le carpaccio est servi dans le monde entier et revisité à l’infini. Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs ! On peut en déguster à base de viande blanche, de poisson et même de fruits et légumes (carpaccios végétariens).

Pour la petite anecdote, le Harry’s Bar dans lequel fut créé le carpaccio (ainsi que le cocktail Bellini d’ailleurs) connut un grand succès. Son livre d’or a notamment recueilli les signatures de Georges Braque, Charlie Chaplin et bien d’autres personnalités. Il ne manque plus que la vôtre !