menu close menu
interligne
interligne
Facebook Boucheries André Instagram Boucheries André Youtube Boucheries André
Site Boucherie André
Contacter Boucheries André
Inscription newsletter Boucheries André
menu Boucheries André, du pré à l'assiette
menu Boucheries André, du pré à l'assiette

Le Brésil en folie, les papilles en fête !

Partenaires
01 juillet 2014

Qu’on se le dise, en ce moment, le Brésil est au cœur de toutes les attentions. Impossible pour nous, de passer à côté de cette occasion de découvrir la richesse de cette culture. Ne vous y trompez pas, ici, pas de regards rivés sur l’écran mais bien sur l’assiette des brésiliens ! Tour d’horizon de leurs spécialités.

boucheries-andre-bresil

Côté terre

En tête des plats les plus populaires, on trouve le célèbre feijoada. Ce mets contient des haricots noirs, du riz et de la viande de porc. Illustrant à la perfection le proverbe «  tout est bon dans le cochon », on y retrouve viande séchée, pieds, oreilles, queue et poitrine fumée.

Le porc est aussi à l’honneur dans le Virada paulista, aussi appelé Mineria. Il s’agit de côtelettes de porc, de couennes rôties et de bananes panées servies avec une purée d’haricots. Le tout est accompagné de riz et de chou vert.

Amateur de bœuf, osez le Carne de solo à base de viande séchée et boucanée, c’est-à-dire fumée. Il se marie à merveille avec une purée de manioc.

Variation de ce plat, avec le Farofa, semoule de manioc frite agrémentée de petits morceaux de Carne de solo, de saucisses, d’œufs, d’haricots et de petits oignons.

Côté mer

Pour les amoureux des produits de la mer, pas d’inquiétude, vous serez, vous aussi, comblés ! Les brésiliens ont leur version du coucous. Bien loin du plat maghrébin, il se compose d’un gâteau de semoule de maïs fourré aux crevettes, aux sardines et aux légumes.

Vous retrouverez aussi des crevettes dans la Bobo de camarao, une soupe typique du Brésil et dans le Vatapa, une purée exotique à base de pain de mie ou de farine de blé composée également de lait de coco, gingembre, noix de cajou et épices.

Côté douceurs

Les becs sucrés ne seront pas en reste. Hormis la multiple de fruits frais dont jouissent les étals des marchés brésiliens -gracias le climat-, on retrouve aussi les célèbres Pudim, de petits flans laiteux et sucrés.

Au détour d’une rue à Salvador, vous pourrez aussi déguster une Pé de Moleque. Cette sucrerie à base de cacahuètes et de caramel s’apparente à notre nougatine. La noix de cajou sera encore à la carte avec le bolo do estudante un gâteau gélatineux à la noix de coco, dont elle est l’enrobage.

Et pour les âmes romantiques, testez le très typique Romeo e Julieta, une pâte de goyave dont on se délecte avec un fromage minero (qui ressemble à la feta).

Pour finir ce voyage en beauté, quoi de mieux, qu’une caïpirinha bien fraîche, à déguster avec modération bien sûr.